Depuis 20 années nous avons fait le parié pour une agriculture respectueuse avec l´environnement et qui elle soit durable.

 

Nous sommes fermement convaincus que la culture des champs ne peut pas aller contre l´environnement mais l´appuyer. Nous devons protéger et gérer ce que la nature nous offre, en travaillant avec elle, en observant et en apprenant d´elle.

 

Nous ne sont pas uniquement les propriétaires de certains hectares de terrain, mais leurs gérants, en portant beaucoup de responsabilités et des obligations. Nous considérons une priorité le fait de respecter l´environnement qui nous entoure et grâce auquel nous surveillerons. C´est notre devoir de respecter notre environnement car nous survivons grâce à lui. Avec notre travail et nos usages de bonnes pratiques liés aux bontés de la nature,  nous arriverons à produire des aliments pour notre consommation et celle de nos animaux, et tout ça finalement nous amènera à améliorer le rendement, la qualité et surtout la biodiversité.

 

C´est claire pour nous que le sol est un élément vivant et en évolution constante; c´est un patrimoine invisible et très dynamique et ça nous pousse à la nécessité de le soigner, le conserver et l´améliorer.

 

Quand d´autres utilisent des herbicides, des insecticides et des engrais chimiques pour obtenir de grands rendements, selon notre point de vue, ils sont en train de briser l´harmonie de la nature en produisant des déséquilibres. Avec la seule objective d´augmenter la productivité, avec un surcoût économique et avec peu de rentabilité selon nous, il existe ceux qui éliminent des mauvaises herbes en utilisant des insecticides pour combattre des épidémies qui aggravent des déséquilibres et avec l´utilisation des engrais de synthèse qui ajoute à la terre des produits peu efficaces et peu  respectueux.

 

Avec ce modèle de développement rural, débouché sur la monoculture, ce qui fait c´est réduire la biodiversité, gérer un développement agronomique peu soutenable et très dépendent des apports, et tout ça en opposition au développement de la nature.

 

En s´établiant un tournage de rotation des cultures adéquat tel que nous indique Lacasta, et que nous employons depuis le débout dans nos parcelles de terre, en ajoutant des légumineuses, crucifères, et des céréales de différents variétés et nous évitons l´usage des herbicides, en améliorant les sols, ses capacités productives, la garde de l´eau et ses nutriments et permet l´augmentation des niveaux de la matière organique et pourtant s´améliore le nombre d´espèces et ses diversités et permet de réduire sensiblement le risque de parasites et des maladies.

 

 

La Corraliza de Don Pablo est une pièce clef dans ce nouvel model de développement rural qui veut faire des champs la source de richesse verte.